+
              Décès de M. l'abbé Suelo
 
L'abbé Edgardo Suelo vient de mourir ce matin au séminaire à 10 h 00, d'une crise cardiaque.Il avait été ramené de l'hôpital il y a deux semaines, conscient, mais tout à fait paralysé de son attaque et nous a quittés, entouré des prêtres et séminaristes, et non pas dans un lit d'hôpital solitaire.  Nous allons l'enterrer temporairement au pied de la statue de Notre-Dame dans la cour centrale du Séminaire et commencer la construction d'une crypte sous le sanctuaire de la future église.

L'abbé Suelo était un soldat.
On ne l'a jamais entendu se plaindre de rien, et il avait toujours soif de travailler à la vigne du Seigneur. Les médecins se plaignaient qu'il ne se plaignait jamais. L'abbé Suelo s'est toujours tenu dans la Vérité.  En 2012, il a immédiatement détecté que la réconciliation avec l'église novus ordo était du diable, purement et simplement. Il a ensuite pris le risque, alors que sa santé commençait déjà à décliner, à se joindre à la Compagnie de Marie et son aide nous a permis de maintenir des missions que nous aurions certainement perdues autrement.
Vade in Pace, Miles Christi.
F. Chazal +
_______________________________________

Prions pour M. l'abbé Suelo

 

Message de l'abbé Chazal :

 

Nous sommes à nouveau accablés avec l’abbé Suelo.

Il a fait une attaque cardiaque très grave, et tout se complique avec un traumatisme cérébral. Il a un gros caillot, à la fois au cœur et dans le cerveau. Il est inconscient et sous respirateur à Manille, où je me rends d' urgence aujourd’hui.
L 'abbe Fortin de la neosspx a eu la charité de lui donner les derniers sacrements, comme quoi il reste de la bonté chez ces anciens confrères. Dieu lui rende.
Pour nous, c'est un désastre, nous arrivions a peine à faire face aux demandes avec l'abbé Suelo. Beaucoup de nos groupes sont très faibles et survivaient à peine. Que vont-ils devenir?
Priez pour ce Soldat du Christ, et pour ces Philippins.
François Chazal+
Note de France Fidèle : M. l'abbé Suelo est un ancien prêtre du novus ordo. Il a rejoint la tradition et collaboré avec  la FSSPX jusqu'en 2012 : le prieur lui avait demandé de ne plus partager les idées antiralliement  de M. l'abbé Chazal. Souhaitant rester fidèle au combat de la Foi, il a donc été mis à la rue au sens strict du terme par la néo FSSPX (sans aucune ressource et malgré son âge et ses graves soucis de santé ).  Prions pour ce valeureux chevalier du Christ Roi !
                       

_________________________________________________


 Traduction d'un message de l'abbé Chazal (24 octobre, 9h39 heure de Brisbane)

 

Chers fidèles,

 

Hier, l'état de l'abbé était critique et allait en se détériorant, mais les problèmes combinés du foie et des reins ont été tout à fait professionnellement solutionnés. De plus, étonnamment, le cœur se porte beaucoup mieux aujourd'hui.  Ainsi, les médecins concluent que son état n'est plus critique, s'est amélioré et est désormais stable. Il peut aussi respirer par lui-même à ce stade.  Mais il n'y a aucune réponse de sa part.

 

Nous attendons les résultats de l'électroencéphalogramme et nous espérons qu'il se réveille dans les trois prochains jours. Si non, nous craignons un coma assez long ou permanent.Parfois, ses yeux s'ouvrent, il répond à la douleur, et Frère Jean et moi avons tous deux perçu qu'il comprenait ce que nous lui disions.  Alors je lui ai dit que beaucoup de vous priez pour lui, et cette belle fête de St Raphael serait le jour parfait pour lui de nous montrer combien est puissante la médecine de Dieu.

 

Plus précisément, nos finances sont dans le rouge, 300.000 pesos sont demandés et attendus. Les médicaments de désintoxication étaient très coûteux.  Certaines personnes se sont manifestées pour nous aider et je suis prêt à arrêter le projet de construction à Maasin, mais vous ne nous laissez jamais tomber.  Dieu soit béni et vous bénisse.

 

In Iesu, Maria et Raphaël,

 

François Chazal +

_____________________________________________________

Traduction d'un mail de l'abbé Chazal (Traduction Reconquista)

28 octobre 14h21 (heure française)

 

Chers fidèles,

 

L'état du foie de l'abbé Suelo est à nouveau critique, après le bref répit de samedi et dimanche derniers. Son foie est en très mauvais état, et son cœur peut s'arrêter à tout moment.L'abbé répond faiblement avec ses yeux et la bouche, mais même cela se fane.  A ce stade, la seule chose que nous demandons ce sont vos prières pour lui, et rien d'autre.J'espère toujours ne pas le perdre à ce stade.

 

In Iesu et Maria, François Chazal +

 

______________________________________________________

 

Après l'amélioration publiée hier, voici le dernier email de l'abbé Chazal reçu vers 11 h du matin (heure française) ce 25 octobre : [Traduction française Reconquista]

 

L'abbé Suelo est sorti de son coma hier, fête de St Raphaël. Nous nommons la nouvelle chapelle de Gapon, au nord de Manille, "chapelle votive de Saint-Raphaël".(photo ci-contre).

 

Le foie seul est à l'origine du mal, et est considéré comme responsable du coma. Les toxines sont en baisse, alors nous gagnons sur ce front aussi. L'abbé est toujours sous respirateur et faible, mais il communique par les yeux et avec la bouche.

Nous vous remercions tous pour vos prières très efficaces, et de votre aide pour faire face aux coûts de cet hôpital compétent, certes mais assez coûteux.

 

Frère Jean ocd reste avec l'abbé jusqu'à son retour à Cebu, et parce qu'il est le seul théologien, j'ai doublé les classes de philosophie pour les trois autres microséminaristes. Pourtant, il a consciencieusement amené ses livres à Manille pour étudier par lui même.

 

Nous gardons l'abbé Suelo, et Dieu soit béni pour sa Providence, Sa Divine Mère et Saint-Raphaël.

 

François Chazal +

 

____________________________________________________________________

Aidons le Monastère de Santa Cruz et son école
Le monastère de Santa Cruz a besoin de notre aide financière pour subvenir aux frais de l'école Saint Benoît et Sainte Scolastique. 
Pour faire un virement bancaire

Banque en France
Soc. C. Mant. do Mosteiro da S. Cruz
BNP PARIBAS
PARIS ARC DE TRIOMPHE
Code Banque:30004 
Code Agence: 02933 
N° de compte: Clé RIB 00010061014  60
IBAN: FR76 3000 4029 3300 0100 6101 460
BIC: BNPAFRPPPCE
80 av. Marceau
75008 Paris - FRANCE

Banque en Suisse

Soc. C. Mant. do Mosteiro da S. Cruz
Banque Cantonale du Valais
Case postale 222
CH - 1951 Sion
Compte : C 0869 . 27 . 23
C.C.P.: 19-81-6

Bank in der Schweiz

Bank: Banque Cantonale du Valais
Case postale 222
1951 Sion
BC-Nummer:
765
PC-Konto der Bank:
19-81-6
Konto:
C 0869.27.23
Kontoinhaber:
Soc. Civ. Mantenedora do Mosteiro da Santa Cruz


Bank in Deutschland

Bank: Sparkasse Saarbrücken
Saargemünder Straße 170
66129 Saarbrücken-Bübingen
BLZ:
590 501 01
Konto: S
  242 73 62 13
Kontoinhaber:
P. Thomas d’Aquin
Kloster Santa Cruz


________________________________________


Confirmations dans le Connecticut (28 juin 2015)

 

Messe solennelle célébrée par Mgr Williamson, assisté de l'abbé Gerardo Zendejas et du père Marie Dominique OP.


Mgr a donné à cette occasion une conférence que vous trouverez prochainement sur

 

 


____________________________________________


L'abbé Giacomo Ballini rejoint la réaction catholique

 

 

L'abbé Giacomo Ballini rejoint la réaction catholique.

 

 

M. l'abbé Ballini, italien ordonné à Ecône en 2011 a rejoint la réaction Catholique. Il était au prieuré de Athlone en Irlande, ancien vicaire de l'abbé MacDonald, et ayant pour prieur actuel l'abbé Wailliez.

Les prêtres de l'Union Sacerdotale l'assurent de leur soutien et de leurs prières.

 

http://www.therecusant.com/

" Des nouvelles encourageantes viennent de nous arriver d'un correspondant en Irlande:

Il existe actuellement trois prêtres de la Résistance en Irlande. L'abbé Bufe qui a été  rejoint par l'abbé MacDonald, de retour d'Australie. A ces deux prêtres se joint donc  l'abbé Giacomo Ballini (un prêtre italien qui avait nommé à Cork par le fameux abbé Wailliez. Il était auparavant en poste  à Preston).

Lors de la messe à Cork à 11,00 hier, l'abbé  Ballini a pu expliquer son départ auprès des fidèles, et a remis une documentation pour mieux expliquer ce qui se passe dans la FSSPX et pourquoi il sentait qu'il n'avait plus aucun autre choix que de partir. L'abbé Wailliez a alors fermé la chapelle peu de temps après et dans sa rage, il a changé les serrures de l'église (En quoi était-ce donc nécessaire?) Et par ailleurs, il s'est montré aussi vindicatif que possible.

Pendant ce temps, l'abbé Mac Donald a offert la messe à Wexford hier pour environ 45 personnes, dans la chapelle actuellement utilisée par la résistance, chapelle qui fut autrefois utilisée par Dom Marmion, il  y a environ 100 ans. 

Trois chapelles (Wexford, Cashel (Tipperary) et Tralee (Kerry) échappent désormais à la FSSPX et reviennent dans le giron de la fidélité catholique. Ces chapelles se rajoutent  à bien d'autres chapelles de la fidélité où la messe est désormais régulièrement célébrée : Kesh (Fermanagh), Longford (où le P. MacDonald peut dire la Sainte Messe régulièrement ) et Dublin (à l'Hôtel Skylon, où l'abbé Bufe dira la  messe dimanche prochain à 10h).

Nous confions à vos bonnes prières l'abbé Ballini, ainsi que pour d'autres prêtres et les fidèles afin qu'ils aient  le courage de se lever contre le modernisme de la néo-FSSPX et d'imiter ces prêtres."


_________________________________________________

Séminaire des Saints Cœurs de Jésus et de Marie

(Cebu Philippines)

 

 http://cristiadatradicinalista.blogspot.com/2015/04/seminaire-des-saints-coeurs-de-jesus-et.html

_________________________________________________

 

L'abbé Brendan KING rejoint la résistance

 

 M. l'abbé Brendan King, assistant du supérieur de district de la Grande-Bretagne, a rejoint officiellement  la Résistance. Dans un sermon prononcé le dimanche 26 Avril, l'abbé King a courageusement dénoncé  la nouvelle direction prise Menzingen et  a loué la consécration de Mgr Faure. Il continuera désormais à desservir  les fidèles du nord de l'Angleterre.


L'abbé Brendan King  a été ordonné en 1987 à Ecône, en Suisse. Il  se trouvait  à  Preston depuis Août 2006 et collaborait à des missions; il a ainsi  régulièrement visité la Scandinavie,  le Danemark, la Norvège et la Suède pour célébrer la messe et donner  les sacrements aux fidèles. 

Deo Gratias ! 

______________________________________________________

.

Déclaration de l’abbé Brendan KING

 

Prononcée le dimanche 26 avril 2015 devant ses fidèles pour leur expliquer la situation de la FSSPX et son départ pour rejoindre la Résistance catholique.

 

3 mai 2015 Source : respicestellam

 

Nous publions cette déclaration de l’abbé Brendan King (donnée à l'origine comme un sermon) avec sa permission –

 

INTRODUCTION ET ETAT DE LA QUESTION

 

Je voudrais vous parler aujourd'hui d'un sujet très important qui nous concerne tous. Cette question est la question de la direction que la Fraternité prend pour l'avenir. Devons-nous suivre le même chemin que nous avons suivi depuis que la FSSPX a été fondée par l'archevêque en 1970, ou la Providence nous guide-t-elle maintenant dans une direction différente? La FSSPX et  la Tradition catholique doivent-elles poursuivre dans le même chemin indiqué par son fondateur, ou devons-nous changer maintenant notre position pour nous rendre plus acceptables pour le monde moderne et l’église post conciliaire et libéralisée ?  Puis-je vous rappeler la position de la FSSPX depuis sa création, qui a toujours été de garder le juste milieu entre le sédévacantisme sur la droite et le libéralisme et le modernisme sur la gauche. Cela a toujours été le choix prudent et sage de notre saint fondateur, pour éviter ces deux extrêmes erronés.  Je crois, et ainsi pensent beaucoup d'autres dans le clergé et parmi les laïcs, que depuis plusieurs années, la direction FSSPX s’est  éloignée de ce juste milieu prudent et sûr, en prenant une nouvelle direction vers une sorte de rapprochement ou de réconciliation avec la Rome moderniste.  Quand cette nouvelle orientation a-t-elle commencé et quelles ont été les circonstances qui l’ont favorisée? Je dirais que son origine et sa cause ont été le pèlerinage très réussi à Rome en l'Année Sainte 2000.

 

BRÈVE CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS

 

Revenons maintenant en arrière à l'année des Sacres, 1988. Le 30 juin  de cette année-là, Mgr Lefebvre consacra quatre évêques de la tradition et fut puni pour cet acte héroïque d’ une excommunication au moins injuste. Cet acte, la FSSPX l’a toujours considéré comme invalide. L'archevêque a répondu dans sa défense, "excommunié par qui et de quoi." Les douze années suivantes ont été comme une guerre froide entre la FSSPX et les autorités romaines modernistes. L'archevêque a été appelé à recevoir sa récompense éternelle en 1991 et Rome espérait et attendait la désagrégation de la FSSPX dans les années qui suivirent. En fait, le contraire est arrivé : la FSSPX, par la grâce de Dieu, s’est développée et étendue à travers le monde et les fruits de Tradition ont été riches et abondants. Les autorités romaines l’ont reconnu ; les remarquables progrès et expansion de la tradition  étaient en contraste avec l'état alarmant de l'église post-conciliaire, victime des fruits empoisonnés de Vatican II. L'observation de Paul VI que la fumée de Satan était entrée dans l'église et que l'église s’auto détruisait, devenait de plus en plus une réalité avec les années. L'église connaissait la plus grave crise de son histoire et les apôtres aveugles du libéralisme et du modernisme occupant Rome la traitait  de progrès et de renouveau. Ceci est sûrement ce que Sœur Lucie décrit comme la désorientation diabolique dans l'église et la crise la plus profonde de la foi qui conduit l'église dans l’apostasie. Dans ce contexte de désintégration, la FSSPX et la Tradition étaient florissantes tout simplement parce qu'elles étaient fidèles à la tradition et gardaient ce juste milieu sûr et prudent.

C’était plus ou moins l'état des choses quand, en 2000, la FSSPX a organisé un pèlerinage très réussi à Rome en août de cette année. Son succès fut tel que les autorités romaines ont commencé à prendre un intérêt plus profond pour le travail de la Tradition et de nouveaux contacts ont été établis. Les Romains ont pu voir clairement que la FSSPX était une organisation sérieuse et florissante et ils semblaient être bien disposés envers nous.

 

Il est important de rappeler à ce stade que l'archevêque a toujours regardé Rome comme le centre de l'unité et a pris grand soin d'éviter l'accusation de schisme en maintenant le contact avec les autorités romaines. Il était aussi très conscient qu'il avait affaire aux libéraux et modernistes qui voudraient utiliser la terminologie catholique dans un sens différent. Pour cette raison, il  maintenait un détachement sain, en gardant une distance de sécurité par rapport à la contagion moderniste, mais toujours avec respect pour la fonction.

 

Après le succès de ce pèlerinage, les contacts amicaux ont continué au cours des dernières années du pontificat de Jean-Paul à qui a succédé Joseph Ratzinger en 2005, le pape Benoît XVI. Ce pape a commencé à prendre un grand intérêt personnel dans le «problème» de la Tradition et de la FSSPX et a commencé à travailler énergiquement vers l'octroi à la FSSPX d'un statut canonique dans l'Église. La Rome moderniste devenait encore plus conviviale et sympathique envers la FSSPX. Mgr Fellay demanda à Rome d'accorder la pleine liberté pour le rite tridentin de la messe et de lever ou de retirer l'excommunication des quatre évêques. Pour la FSSPX, c’était nécessaire pour établir l’existence d’une véritable volonté de la part de Rome vers la Tradition et de favoriser un climat de confiance et la confiance parmi les prêtres et les laïcs. Rome accéda à cette demande lorsque le pape Benoît publia le Summum Pontificorum et a levé les excommunications en janvier 2009. Un obstacle majeur était maintenant enlevé et le processus de rapprochement avec Rome prenait de l'ampleur. Beaucoup dans la FSSPX n’étaient toujours pas convaincus de la véritable bonne volonté de Rome étant donné leur attachement obstiné aux enseignements erronés et aux faux principes de Vatican II. Pourtant l'élan a continué malgré les discussions théologiques de haut niveau qui ont eu lieu pendant cette période entre la FSSPX et les théologiens romains. Ces pourparlers, que Rome n'a jamais publiés, ne servaient qu'à démontrer davantage à quel point la Rome moderniste était arrivée loin de la vérité catholique.

 

La situation se développait désormais rapidement, au point que Rome a  offert à ce moment un accord pratique concret au début de juin 2012 et il semblait clair que Mgr Fellay était prêt à signer. Il semble qu’aurait été accordée à la FSSPX une Prélature personnelle, plutôt comme le statut de l'Opus Dei, mais les évêques locaux auraient à donner leur approbation / autorisation pour notre apostolat dans leurs diocèses. Cela allait clairement être un problème majeur. À la dernière minute, de façon inexplicable, le cardinal Muller a insisté pour que la FSSPX accepte Vatican II et la nouvelle messe. Mgr Fellay a refusé l'accord et les négociations ont échoué. Ou alors nous l’avons pensé!

 

Vous vous souviendrez que Mgr Fellay nous a rendu visite en juin 2013 et a donné une conférence à Liverpool expliquant ses actions et sa stratégie dans les rapports avec la Rome moderniste. Il a dit à tous les prêtres du District à Preston qu'il s’était engagé dans ce processus long et étiré de négociations avec les autorités romaines parce qu'il voulait savoir ce qu'ils pensaient vraiment. Il répétait qu'il n'avait jamais été question d'un accord purement pratique, mais si tel était le cas, alors quel type d'accord était-il sur le point de signer? (Nous devons garder à l'esprit que le Chapitre général de 2006 avait décidé qu'il n'y aurait pas d'accord pratique avec Rome, sans retour clair et sans équivoque de Rome à la Tradition catholique). Il m'a dit en privé qu'il a estimé qu'il était de son devoir d'engager la FSSPX dans ces discussions et négociations. Cela est tout à fait raisonnable bien sûr, mais n’avons-nous pas déjà la preuve accablante de ce que les autorités romaines pensaient et croyaient et cela a été catégoriquement démontré à nouveau par ces entretiens récents et leur effondrement inévitable. Les Romains veulent toujours que nous acceptions la Nouvelle Messe et Vatican II – cela a toujours été ainsi à l’époque de Mgr Lefebvre et ce l'est encore plus aujourd'hui sous ce pontificat révolutionnaire de François!  Pourquoi alors nous demandons nous, ces négociations en cours et elles le sont clairement?  L'impression que nous avions après l'effondrement de cet accord était que nous devrions nous retirer maintenant de ces contacts étroits puisque l'intention des Romains était devenue limpide. Toutefois, les contacts ont été maintenus et cela a été confirmé récemment par Mgr Pozzo, secrétaire de la Commission Ecclesia Dei.

 

Revenons en juin 2012. J’étais à Ecône pour mon jubilé sacerdotal et l'atmosphère était tendue pour dire le moins. Je voulais parler à l’abbé Nely qui, comme deuxième assistant, est l'un des proches conseillers de Mgr Fellay. Il a accepté de me recevoir et je lui ai exprimé mes préoccupations au sujet d'un accord purement pratique avec Rome sans leur authentique conversion à la Tradition. Puis je lui posais la question: n’est-il plus possible pour la FSSPX de tenir à la position énoncée par l'archevêque, qui est ce JUSTE MILIEU ?  Il n'a pas répondu directement à la question mais a déclaré que toute une génération de catholiques grandissent sans savoir ce que c’est d'être dans une relation normale avec Rome. Ce n’est pas normal, a-t-il dit et si nous ne faisons pas quelque chose à propos de notre situation canonique, alors nous allons devenir schismatiques ou sédévacantistes. Ce fut une révélation très intéressante de la pensée qui se cachait derrière cette nouvelle stratégie de négociation avec Rome de la part de Menzingen. Il dit tout cela en fait. Le problème n’était pas avec la Rome moderniste, mais avec la FSSPX qui se trouvait dans une situation anormale. Qui et qu’est-ce qui avait causé la situation anormale en premier lieu, sinon le Concile et les papes moderniste conciliaires? L'archevêque n'a-t-il pas dit souvent (je l’ai entendu répéter de mes propres oreilles) "Je n’ai pas de vues personnelles en matière de religion." Il avait l'habitude de dire que  dans les années suivant le Concile, il se trouvait dans une position de plus en plus isolée jusqu'à ce qu'il soit enfin seul. Il n'a pas déménagé ou changé du tout, mais l'église, après le Concile, avait abandonné et rejeté deux mille ans de tradition pour embrasser les doctrines modernistes condamnées par l'Eglise. Nous nous sommes tous ralliés à lui parce que nous nous sentions tous abandonnés et trahis aussi, et nous avons reconnu dans sa voix et ses actions la voix de celui qui est le Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis.

 

Y aura-t-il un accord signé?  Beaucoup affirment que rien n'a été signé, donc il n'y a rien à craindre. C’est laissé entendre qu’on n’a rien compris puisque les faits révèlent tous qu'il y a un accord tacite déjà en place. Si le mariage n'a pas encore été consommé, les conjoints sont engagés et fiancés. Beaucoup ont observé l'absence de langage critique venant de Menzingen en ce qui concerne les scandales et les abus dans l'Église conciliaire au cours des quelques dernières années, et en particulier au cours du présente pontificat. Silence pour l’essentiel, et quand il y a une réponse, au mieux, elle est faible et en demi-teinte. Peut-être n'y aura-t-il  jamais un accord signé, jugé inutile parce que la FSSPX est déjà sur la bonne voie pour devenir une autre Fraternité Saint-Pierre et est, dans une certaine mesure, déjà sous le contrôle des autorités modernistes.

 

Permettez-moi de vous donner un exemple parfait, ce qui nous amène jusqu'à nos jours, et démontre clairement à quel point la FSSPX a changé et est  sous l'influence de la Rome moderniste. Le 19 mars, en la fête de saint Joseph, Mgr Williamson a consacré un évêque Michel Faure dans un monastère bénédictin au Brésil. L’abbé Faure a été ordonné en 1977 à Ecône par Mgr Lefebvre et a été choisi par l'archevêque, comme son choix personnel, pour être consacré avec les trois autres candidats à Ecône le 30 juin 1988. L’abbé Faure a informé l'archevêque qu’ Alphonse de Galaretta serait un choix plus digne  et donc c’est ce dernier qui a été consacré et non l’abbé Faure. Si l’abbé Faure était resté silencieux, il aurait été un évêque de la FSSPX depuis  27 ans. Il était donc un choix judicieux et sûrement un acte nécessaire pour assurer la poursuite du sacerdoce, les sacrements, la succession apostolique et pour le salut des âmes. Menzingen a publié une déclaration le lendemain en disant que la FSSPX dénonçait la consécration : "La Fraternité Saint Pie X dénonce cette consécration épiscopale de l’abbé Faure, qui, malgré l'affirmation des deux clercs concernés, n’est pas du tout comparable aux Sacres de 1988. "  La seule chose qui est nécessaire avant tout pour la vie de l'Eglise est le sacerdoce et sans évêques, il ne peut y avoir aucun prêtre et la foi sera détruite. Comment la FSSPX peut-elle dénoncer cette action alors que la crise dans l'Église est infiniment pire que ce qu'elle était en 1988! Moi-même, comme prêtre de la FSSPX, je  ne dénonce pas, mais au contraire, je salue comme un acte le plus nécessaire et héroïque. La seule conclusion qui peut être tirée de cette dénonciation est que les auteurs ne pensent plus que la crise est très grave et qu'ils ont maintenant une nouvelle confiance dans la Rome moderniste de fournir des évêques catholiques pour l'avenir. Considérée objectivement, cette consécration était un bien positif pour l'église, de l'ordre le plus élevé, et je ne peux personnellement pas comprendre aucune raison de le dénoncer. Si on le fait, logiquement, on dénonce les consécrations de 1988 également. Tant que la crise de la foi continue, ces consécrations sont nécessaires et effectuées pour continuer la vie de la véritable Eglise du Christ. Mgr Fellay et Menzingen ont dénoncé l'acte nécessaire à la survie de l'Église! Un tel acte est une partie des plus nécessaires de l’opération survie et une coopération étroite et une entente avec la Rome conciliaire et moderniste est une opération suicide.

_____________________________________________________

L'abbé Mac Donald rejoint la Résistance

 

L'abbé MacDonald est de Detroit dans le Michigan (USA) et a été ordonné à Winona en 1991. Il  a exercé son ministère à Kansas City et à St Mary's aux USA, à La Gina, Yamasa en république Dominicaine, Dun Laoghaire  en Irlande, Sydney, Perth et Brisbane en Australie; Johannesburg en Afrique du Sud ( desservant aussi Harare au Zimbabwe et les missions de Namibie) et Athlone en Irlande, avant d'être muté à Bristol à l'été 2014.

L'abbé Mac Donald rejoint l'Australie.

_______________________________________________________

Une chapelle de la résistance en Irlande

Apostolat de l'USML au Mexique


____________________________________________________________

L'abbé Picot nous donne des nouvelles d'Asie

Voici la traduction française d'un texte officiel de la Catholic Bishops Conference of Philippines (CBCP).

Revenons tout d’abord sur les circonstances du texte.

 

Le samedi 22 novembre, un jeune étudiant de Manille, ferme soutien de la Réaction, nous annonce que les abbés du prieuré Notre-Dame des Victoires et l'abbé Nély ont rencontré un délégué de la CBCP, le Père Carlos Reyes, et qu'ils ont discuté des possibilités d'un accord canonique.

 

Quelques jours plus tard, le mardi 25 novembre, l'abbé Chazal se trouve dans le même avion que l'abbé Salvador, du prieuré de Manille. Bien sûr, il lui pose la question de la rencontre avec le Père Carlos. Réponse: "Nous nous sommes rencontrés pour un petit déjeuner ensemble. Il n'y avait rien de formel. Le but était simplement de faire connaissance d'une manière sympathique. Comme toujours, vous montez en épingle un fait insignifiant pour tromper les gens. Nous sommes parfaitement traditionnels et nous continuons le combat contre le modernisme..." (Bien sûr, je cite en substance). Autrement dit, un matin de novembre, l'abbé Nély étant par hasard à Manille a vu un certain P. Carlos entrer dans l'église pour faire une visite au Saint-Sacrement. L'abbé Nély, n'écoutant que son bon cœur, s'approche et lui dit: " Mon petit lapin, veux-tu partager notre pain quotidien?".... Bref, nous n'avons pas cru l'abbé Salvador. C'était trop clair pour nous: la mise en place du contact in membris préconisé par l'abbé Pflüger en janvier dernier : habituer les prêtres de la FSSPX à être en bons termes avec des modernistes acharnés dans le but illusoire de convertir ceux qui organisent la damnation des Catholiques. Qui peut croire qu'après avoir choisi de se taire pour arriver au 'bien vivre' ensemble, ils oseront 'casser la baraque' pour l'amour de la vérité.

 

Le mercredi 26 novembre, je consulte le site de la CBCP... et je trouve le texte suivant :

 

"QUEZON CITY, Nov. 25 2014. Le Secrétaire de la Commission Episcopale pour le dialogue interreligieux de la Conférence des évêques catholiques des Philippines, Rev P. Carlos Reyes accompagné du représentant de la « Catholic Faith Defender » a rencontré des membres de la FSSPX le mardi 18 novembre au Prieuré Notre-Dame des Victoires pour tenter de développer les liens cordiaux avec le groupe traditionaliste 'ut unum sint'. "Notre rencontre était plus qu'une réunion pour briser la glace... Le Cardinal Muller et Mgr Fellay de la FSSPX ont eu une réunion en septembre dernier, et donc celle-ci à Manille avait simplement pour but de continuer dans la même ligne », a déclaré le Père Reyes dans une interview à CBCPNews.

Pendant plus d’une heure, le P. Reyes parla avec des membres de la FSSPX : l’abbé Thomas Onoda; l’abbé Alain Nély, assistant du Supérieur Général ; l’abbé Emerson Salvador ; l’abbé Michel Fortin ; les frères André Demafelis et Hyacinth Pereño.

 

Le Cardinal Gerhard Ludwig Müller, actuel préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, et Monseigneur Fellay, Supérieur Général de la FSSPX, se rencontrèrent au Vatican le 23 septembre pour discuter des sujets qui font obstacle à une pleine communion.

 

Reyes a insisté sur le fait que l’Archidiocèse de Manille (RCAM) s’est engagé à mettre en application la décision prise par le Pape émérite Benoît XVI le 2 juillet 2009 de montrer “une solicitude fraternelle envers la FSSPX dans le but d’atteindre une pleine communion avec l’Eglise”

 

Alors qu’il reconnaît que les relations de l’Eglise avec la FSSPX est de la compétence de CBCP-EPICD, le Père Reyes croit qu’il est de son devoir de prêtre catholique de tendre la main à ce groupe.

 

« Quelques solutions canoniques ont été soulevées durant la rencontre et je vais référer de ces sujets au président de CBCP, Monseigneur Socrates Villegas, et au Cardinal Orlando Quevedo, supérieur de la Doctrine de la Foi de CBCP ».

 

« C’est un travail ardu et il requière beaucoup de patience et de charité véritables. C’est pourquoi ce serait reculer si nous diabolisons la FSSPX”, a-t-il ajouté.

Robertson T. Poblete, président de CFD Manila, a affirmé que leur rencontre avec la FSSPX était un effort sincère pour “maintenir et renouveler le dialogue à l’intérieur de l’Eglise ».

Citant le Pape St Jean-Paul II dans son exhortation apostolique “Reconciliatio et Pænitentia” (Réconciliation et Pénitence), Problete a affirmé “que le fait de s’écouter l’un l’autre, de réfréner tout jugement hâtif, la patience, le respect, la capacité d’éviter de subordonner la foi à l’unité d’opinions, et d’éviter d’aborder des manières et choix idéologiques qui divisent ce sont toutes les qualités d’un dialogue dans l’Eglise, qui doit être poursuivi de façon ouverte et sincère ».

 

Zenit.org a rapporté que lors de la rencontre entre Müller et Fellay, “différents problèmes de nature doctrinale et canonique ont été examinés, et il a été décidé de procéder graduellement et sur une période raisonnable dans le but de surmonter les difficultés et avec l’objectif de la pleine réconciliation envisagée .» (Raymond A. Sebastián/CBCPNews)

 

( L’abbé Picot conclut ) : La « Réaction » avait vu juste. Heureusement que les modernistes sont là pour dire la vérité. L'abbé Salvador a menti... "juste un petit déjeuner!!!" C'est ça, on te croit. « Et c'est souvent que vous prenez des photos officielles après le petit-déjeuner ?... » Non, l'accord canonique est bien dans la tête de Menzingen. Le plan est d'habituer les prêtres de la FSSPX à vivre sans conflit auprès des modernistes qui détruisent l'Eglise. Quand cela sera acquis, alors Mgr Fellay pourra signer un accord purement canonique qui ne changera rien à "notre position". Simplement "notre position" de 2016 ou 17 ou 18 n'aura plus grand chose en commun avec l'œuvre de Mgr Lefebvre.

 

Autre nouvelle : Je suis arrivé en Austrasie le 18 septembre et j'ai tout de suite commencé par la tournée australienne : 7 groupes d'importance variable. Avec mon arrivée, l'abbé Chazal a pu mettre le paquet sur l'Australie, jusqu'à présent un peu délaissée. Les fidèles savent maintenant que je viens une fois par mois sans faute. Quatre des groupes ont la messe le dimanche. Le catéchisme est organisé dans tous les groupes, les enfants sont inscrits, les horaires tenus. De plus, chaque groupe a une conférence mensuelle sur les problèmes d'actualité religieuse et je les tiens au courant de ce qui se passe dans la FSSPX. J'ai aussi dans deux groupes un catéchisme/topo pour les jeunes. Du coup, après deux mois de travail, des fruits se préparent : Melbourne devrait grossir assez rapidement. Adelaïde est passé de 20 à 30, 10 catholiques conciliaires! Et la Nouvelle Zélande est passée de 15 à 35 ! La tournée australienne me prend 14 jours et 2 dimanches en début de mois. De retour aux Philippines, j'enseigne l'Ecriture Sainte, l'histoire de l'Eglise et la liturgie aux trois séminaristes. Les week-ends restants, je dessers les groupes de Leyte Island. Puis le dimanche suivant, les groupes des îles Bohol, Cebu et Ilo-Ilo. S’ il y a un cinquième dimanche, je retourne en Australie.

Début janvier, nous déménagerons : le séminaire s'installera dans les montagnes au-dessus de Cebu. La construction avance. Le minimum vital devrait être prêt fin décembre.

__________________________________________________________________________________